L’ÂME DU VIOLONCELLE
 Beethoven, Schumann, Connesson, Prokofiev

La Chèvrerie – Lançon-Provence

Eminent représentant de l’école française de violoncelle, lauréat du prestigieux Concours Reine Elisabeth en 2017 et Révélation Instrumentale aux Victoires de la Musique Classique 2018, Bruno Philippe est à présent bien connu du public comme des professionnels. Passionné, la sensibilité à fleur de peau, il sait pourtant garder l’humilité qui permet d’allier une interprétation sensible et incarnée au respect de la partition et du contexte de sa création.

Tanguy de Williencourt n’est pas en reste. Son jeu aussi brillant qu’habité séduit par sa clarté, son naturel, sa sincérité. Ses sonorités riches et variées, amples et colorées sont au service de l’émotion et de la narration. Musicien complet, ses enregistrements rencontrent un franc succès aussi bien en tant que soliste qu’en musique de chambre… notamment avec Bruno Philippe. Ils forment un duo depuis le conservatoire. L’entente, l’empathie et l’écoute entre eux sont exceptionnelles, créant un dialogue qui tient l’auditeur en haleine. Ensemble ils ont déjà enregistré deux albums qui ont fait sensation, l’un consacré à Brahms et Schumann, l’autre à Beethoven et Schubert.

Robert Schumann Adagio et Allegro opus 70
Ludwig van Beethoven Sonate pour violoncelle N°3 opus 69 en la majeur
Guillaume Connesson Les Chants de l’Agartha
Sergeï Prokofiev Sonate opus 119 en do majeur

Bruno Philippe, violoncelle
Tanguy de Williencourt, piano