Pierre Villa-Loumagne, baryton et scénographe

Après des études scientifiques et musicales, Pierre Villa-Loumagne s’oriente vers le chant, et particulièrement vers la scène lyrique, trouvant ses premiers rôles au théâtre du Châtelet (Paris) et parcourant l’Europe (notamment les Pays-Bas) et les USA.

Familier d’Offenbach (Le voyage dans la lune, Le 66, Le violoneux, Tromb’al’ca’zar), il sert aussi Haendel (Alceste) ou Purcell (Didon et Enée) et surtout Mozart, dont cinq ouvrages sont à son répertoire, de Cosi fan Tutte aux Noces de Figaro de La flûte enchantée à Don Giovanni et à La finta Semplice.

L’opéra contemporain l’amène à Besançon, Reims, Mexico, Massy et Angers avec Les Marimbas de l’exil (Luc Le Masne), La chouette enrhumée (Gérard Condé) et Hatim le généreux (Régis Campo).

Il campe un roi Pausole remarqué (Honegger) à Fribourg, Lausanne et Genève. Il ne néglige pas pour autant le récital et le concert (Bach, Passion selon Saint Jean) et aborde désormais le répertoire lyrique français (Gounod, Massenet) et italien (Donizetti et Verdi).