FESTIVAL MUSIQUE A LA FERME

DU 28 MAI AU 9 JUIN 2019

12ème ÉDITION

Programmation à venir…

Académie Pianistique

Du 25 février au 3 mars 2019

avec Vittorio Forte et Jérémie Honnoré

Un Piano à Grans

Du 28 février au 14 mars 2019

avec Jean-Marc Luisada, Duo Jatekok, Luis-Fernando Perez

Panier de Fromages

FROMAGERIE DE L’HORLOGE

Salon de Provence

Nous avons le plaisir de compter parmi nous un nouveau partenaire qui a créé pour le mois de mai un panier de fromages en relation avec le festival !

Disponible en boutique

BASTIDE LE CONFORT MEDICAL

Nous avons le plaisir de compter parmi nous un nouveau partenaire récemment installé à la ZAC de la Gandonne à Salon de Provence.

PARRAINS
Bruno RIGUTTO
Sophie JEANNIN

PARRAINS DE LA 11e EDITION DU FESTIVAL

EDITO FESTIVAL
2018 : 11e édition

11 ANS, LE GOUT DE LA MUSIQUE …
DU 25 FEVRIER AU 3 MARS 2019

Grans

ACADEMIE PIANISTIQUE

Ensemble C Barré
SAMEDI 19 MAI, 20h30

Domaine de la Cadenière

LE PRINTEMPS ROMANTIQUE

Louis Rodde

Soirée Domaines et Châteaux
Découverte des vins du Domaine de la Cadenière

DIMANCHE 20 MAI, 20H30

Domaine de la Cadenière

POETICAL HUMORS

Jérémie Honnoré

Soirée Domaines et Châteaux
Découverte des vins du Domaine de la Cadenière

QUELQUES MUSICIENS

QUELQUES MUSICIENS

Orchestre Avignon

Les inAttendus

Celimene Daudet

Ensemble Sacqueboutae

Simon Ghraichy

Trio Surel, Segal & Gubitsch

Aline Piboule
Trio Talweg

PARRAINS DE LA 11e EDITION DU FESTIVAL

  • Pour les 11 ans de Musique à la Ferme, nous sommes très heureux de vous faire part de l’appui de BRUNO RIGUTTO, pianiste, compositeur et chef d’orchestre français en tant que parrain du festival et de SOFI JEANNIN, Directrice musicale du Chœur et de la Maîtrise de Radio France en tant que marraine.

    Sofi Jeannin étudie le chant et le piano en Suède. Après des études de direction de chœur auprès de Bertrand Dutour de Salvert au Conservatoire de Nice, et de musicologie à l’Académie royale de musique de Stockholm, elle se spécialise en direction de chœur au Royal College of Music de Londres auprès de Paul Spicer. Elle y obtient un Master of Music in Advanced Performance et reçoit la médaille Worshipful Company of Musicians. À la tête de plusieurs formations britanniques, elle enseigne ensuite la technique vocale et le chant choral au Royal College of Music Junior Department ainsi qu’à l’Imperial College. Professeur d’enseignement artistique, elle a par ailleurs enseigné la direction de chœur au Conservatoire d’Évry. Elle a dirigé son premier enregistrement pour la BBC en 2006, à l’occasion de la création britannique de Consolation I d’Helmut Lachenmann, et a été chef de chœur invité à l’occasion de productions dirigées par Bernard Haitink, Peter Schreier et Sir David Willcocks. Elle est directrice musicale de la Maîtrise de Radio France depuis mars 2008. Responsable artistique et pédagogique de 180 élèves, elle crée de nombreuses partitions pour chœur à voix égales, avec des chefs comme Daniele Gatti, Myung-Whun Chung, Kurt Masur, Gustavo Dudamel. Depuis 2006, elle est chef invité du Chœur et de l’Orchestre philharmonique d’Arad en Roumanie, et a dirigé l’Orchestre de Concert de Stockholm en 2010. Depuis 2011, elle a dirigé à plusieurs reprises l’Orchestre philharmonique de Radio France et l’Orchestre national de France et a dirigé pour la première fois en 2014 le Chœur de Radio France.En mai 2017, Sofi Jeannin est nommée Chef principal désigné des BBC Singers et dirige pour la première fois aux BBC Proms au Royal Albert Hall en août 2017 tout en conservant la direction musicale de la Maitrise de Radio France. Sofi Jeannin est engagée dans divers projets destinés à favoriser la pratique de la musique : partenariat avec l’Éducation Nationale ; projet El Systema Grèce voué au soutien de réfugiés par la musique ; chœur et orchestre Kimbanguiste de Kinshasa…Elle a été nommée Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres en 2009 et a reçu en 2012 la nomination au grade de Chevalier dans l’ordre des Palmes académiques.

    Bruno Rigutto fait ses études au CNSM de Paris dans les classes de Lucette Descaves en piano, et de Jean Hubeau en musique de chambre et y obtient ses Premiers Prix. Il travaille aussi avec Marguerite Long et Samson François. En 1965, il est lauréat du Concours International Marguerite-Long, puis, l’année suivante, du Concours Tchaïkovski. Il entame alors une carrière de soliste. Il est tout d’abord invité par les orchestres de Radio France, des Concerts Lamoureux, Pasdeloup et Colonne et les grandes formations régionales françaises. Puis sa carrière s’internationalise. Il enchaîne les tournées en Europe, aux Etats-Unis, au Japon. Il se produit auprès des plus grands chefs d’orchestre : Carlo-Maria Giulini, Lorin Maazel, Georges Prêtre, Kurt Masur. En musique de chambre, il s’associe avec Jean-Pierre Wallez, Isaac Stern, Pierre Amoyal, Mstislav Rostropovitch, Yo Yo Ma, Barbara Hendricks. Il fait ses débuts de chef d’orchestre en 1984.

     

     

    Lettres
  • 11 ANS, LE GOUT DE LA MUSIQUE …

  • A la chèvrerie, dans les chais, au théâtre, au lycée, dans les écoles, sur la place du village ! Cueillir la musique chaque jour, la ressentir, la déguster, la savourer, la partager… Le Festival Musique à la Ferme prend ses quartiers au mois de mai : du 19 mai au 3 juin 2018.La 11ème édition du Festival Musique à la Ferme sera printanière !

    En mai … faisons le pari sans attendre de savourer la musique telle qu’elle nous plait !

     Du du 19 mai au 3 juin, les spectateurs seront invités à entendre des instruments rares, des plus anciens, de la sacqueboute, en passant par la viole de gambe et les pianos Erard, jusqu’aux plus contemporains comme la guitare amplifiée. La tradition se poursuit de jouer sur des scènes atypiques et des moments conviviaux, offrant ainsi le plaisir épicurien de se saisir d’un moment suspendu de musique et de le savourer en toute insouciance, loin des carcans habituellement associés à la musique de chambre avec une réelle proximité avec les artistes. De la renaissance à nos jours ; de la gigue à l’improvisation, du lied aux musiques de films… les spectateurs se régaleront d’une grande diversité de mets ! A chaque concert le public découvrira une courte pièce contemporaine. Des musiciens internationaux tels que Vincent Lhermet, Elsa Grether, le trio Talweg et le globetrotter Sébastien Surel, feront vibrer les planches des scènes éphémères de la Chèvrerie Honnoré ou du Chai du Domaine de la Cadenière pour transmettre leur goût de la musique.

    Un engagement que le Festival Musique à la Ferme poursuit avec passion auprès de tous, comme peuvent en témoigner les scènes dédiées aux jeunes talents, des premiers pas aux débuts de carrières prometteuses avec l’Académie Musicale Philippe Jaroussky.

    Télécharger le livret du Festival

  • DEVENEZ BENEVOLE

    Afin de permettre le bon déroulement de notre festival, nous comptons sur l’aide précieuse de nos bénévoles. N’hésitez pas à rejoindre l’équipe, nous avons besoin de vous !

    Pour plus d’informations et inscriptions, contactez nous par mail : production@musiquealaferme.com

    DEVENEZ MECENE

    Devenez MEMBRE BIENFAITEUR de l’association Musique à la Ferme Production et pour une adhésion de 35€ bénéficiez de tarifs réduits pour les concerts du festival (18>28/07/2017).

    MÉCÉNAT :      DES      NOTES      MAIS      AUSSI      DES HOMMES

    Depuis onze ans, en tant que spectateur vous faites vivre le  festival. Aujourd’hui  nous  vous  proposons  de  devenir mécène pour le faire grandir. En remerciement de vos dons, vous bénéficierez de privilèges pendant le festival : places gratuites, en-cas champêtres, rencontre avec les artistes…Exemple : pour un don de 200€, votre coût réel est de  68€  après  déduction  d’impôts*  et  Musique  à  la  Ferme Production vous offre 2 places de concert et 2 encas champêtres pour le festival.

    *Votre don est deductible d’impôts à hauteur de 66% .

    Pour plus d’informations, contacter Estelle Julien e.julien@guepart.fr

  • ACADÉMIE PIANISTIQUE UN PIANO A GRANS

  • Du 25 février au 3 mars 2019
    ACADÉMIE PIANISTIQUE UN PIANO A GRANS

    Vittorio FORTE – Jérémie HONNORE

    Dans le de cadre de la 5ème édition du festival UN PIANO A GRANS, nous vous proposons une académie pianistique au cœur de la Provence. Sous son soleil d’hiver, le village de Grans vous accueillera pendant une semaine pour approfondir votre pratique et vous perfectionner auprès de Vittorio FORTE et Jérémie HONNORE.

    Vittorio FORTE : pianiste international. Directeur artistique et professeur du Centre d’Activités Pianistiques et Artistiques de Montpellier. www.vittorioforte.com

    Jérémie HONNORE : Pianiste chambriste, titulaire du Diplôme d’État, professeur au Conservatoire du Perreux-sur-Marne et à la Maîtrise de Radio France. Directeur artistique du festival UN PIANO A GRANS et du festival MUSIQUE A LA FERME.

    COURS : Un minimum de 5 cours d’une heure seront donnés dans la semaine sur des pianos à queue (Yamaha et Bechstein). Il est possible de choisir son professeur ou de partager ses cours entre les 2 professeurs. Les étudiants auront à leur disposition plusieurs pianos et claviers pour travailler. Des activités complémentaires de relaxation telles que le Yoga ou le Taï Chi pourront être proposées.

    LIEUX : Les cours, les répétitions et les autres activités auront lieu à la Maison des association « Gilbert Bernard » et à l’Espace Robert Hossein situés aux abords de la Touloubre dans le centre historique de Grans. www.grans.fr

    HÉBERGEMENT (facultatif) : Mickaël FROST vous accueillera en demi-pension dans le cadre chaleureux du Mas  de LA Rabassière à Saint-Chamas. La répartition des chambres simples ou doubles s’effectuera suivant le nombre d’inscrits. www.rabassiere.com

    Les arrivées et départs seront pris en charge à partir de la gare Aix TGV ou de l’aéroport Marseille-Provence.

    CONCERTS: Les étudiants pourront assister au concert de Jean-Marc LUISADA le 28 février à 20h30 dans le cadre du festival. L’académie se conclura par un concert des étudiants  volontaires le dimanche 3 mars à 15h à l’Église.

    COUT DE L’ACADÉMIE:

    Frais d’inscription = 15€

    Frais pédagogiques = 270€

    Hébergement en demi-pension (facultatif)  =  330€

    Coût total (si hébergement) = 615€

    Les inscriptions seront retenues une fois le bulletin renvoyé avec un chèque d’acompte de 150€. Le nombre de participants est limité à 12.

    RENSEIGNEMENTS: Tél.: 06 89 15 14 24 / academiepiano@musiquealaferme.com

    Consultez la brochure : Académie Pianistique Grans

     

  • SAMEDI 19 MAI, 20h30

  • LE PRINTEMPS ROMANTIQUE
    Récital violon et pianos historiques (Pleyel 1830 et Erard)

    Concert au Domaine de la Cadenière
    Tarif normal: 15 € / Tarif réduit: 10 €*
    Pass 8 concerts : 80 €
    Pass 4 concerts: 45 €
    *Enfants de moins de 15 ans, étudiants, élèves du conservatoire, chômeurs et bénéficiaires du RSA.

    PROGRAMME

    FRANZ SCHUBERT Sonatine en ré majeur D.384 (1816)
    LUDWIG VAN BEETHOVEN Sonate en fa majeur dite « le Printemps » (1801)
    KARLHEINZ ESSL Kalimba pour piano-jouet et bande (2005)
    CESAR FRANCK Sonate en la majeur FW8 (1886)

    Girolamo BOTTIGLIERI, violon – Rémy CARDINALE, pianoforte – Jérémie HONNORE, piano-jouet

    lien vidéo


    EN-CAS CHAMPETRE:
    à 19h : Pasta Fresca, 15€ sur réservation au 06 12 13 46 32

    Au Menu :
    Terrine de légumes
    Rôti de dinde et dauphinois
    Panna Cotta, coulis de fruits

     

    Dégustation de vins offerte

    L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

  • DIMANCHE 20 MAI 20H30

  • POETICAL HUMORS
    Sweet Music à la cour élisabéthaine

    Concert au Domaine de la Cadenière
    Tarif normal: 15 € / Tarif réduit: 10 €*
    Pass 8 concerts : 80 €
    Pass 4 concerts: 45 €
    *Enfants de moins de 15 ans, étudiants, élèves du conservatoire, chômeurs et bénéficiaires du RSA.

    PROGRAMME

    TOBIAS HUME What greater grief
    JOHN DOWLAND
    Shall I sue Orla Can she excuse
    THIERRY TIDROW
    Into something rich and strange (2016)
    TOBIAS HUME
    Sweete musicke Touch me sweetly
    JOHN BULL
    Goodnight et Myself gigue
    JOHN DOWLAND
    In darkness let me dwell
    ORLANDO GIBBONS
    Fantasia
    TOBIAS HUME
    Captain Hume’s Pavan
    PHILIPPE HERSANT
    Lully Lullay (2017)
    ORLANDO GIBBONS
    Gaillarde
    JOHN DOWLAND
    Flow my tears

    Duo les inAttendus
    Marianne MULLER, basse de viole – Vincent LHERMET, accordéon

    lien vidéo


    EN-CAS CHAMPETRE:
    à 19h : Pasta Fresca, 15€ sur réservation au 06 12 13 46 32

    Au Menu :
    Œufs mimosa au thon et surimi
    Lasagne de légumes méditerranéens
    Crème brûlée

    Dégustation de vins offerte

    L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

  • Les inAttendus

  • LES INATTENDUS
    Site internet:
    ici
    Facebook: ici
    Vidéo : ici

    Une vive curiosité, un goût prononcé pour la création, une écoute attentive et profonde ont donné envie à Marianne Muller et Vincent Lhermet d’explorer ensemble des répertoires anciens, invitant l’accordéon à éclairer de son actualité le monde de la basse de viole, et de découvrir les répertoires contemporains dans lesquels ces deux instruments savent exploiter un potentiel sonore des plus exaltant.
    Cette rencontre entre la basse de viole et l’accordéon, instruments d’origines différentes et très éloignés dans le temps, est pleine d’aisance, d’étonnements et de délicieuses découvertes.
    Les inAttendus sortiront en 2018 leur premier enregistrement chez Harmonia Mundi.

    VINCENT LHERMET, ACCORDÉON

    Diplômé de l’Académie Sibelius d’Helsinki en Finlande dans la classe de Matti Rantanen, Vincent Lhermet, né en 1987, est le premier accordéoniste titulaire d’un doctorat d’interprète en France au CNSM de Paris/Université de Paris-Sorbonne après avoir réalisé une recherche sur le Répertoire contemporain de l’accordéon en Europe depuis 1990 sous la direction de Laurent
    Cugny et de Bruno Mantovani. Lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, il s’est distingué à de nombreuses reprises sur la scène internationale en remportant, en 2006, à 19 ans, le Concours International d’Arrasate-Hiria en Espagne et en se classant finaliste au Concours International Gaudeamus Interpreters d’Amsterdam en 2011, considéré comme l’un des plus grands prix de musique contemporaine ouvert à tous les instruments. Vincent Lhermet se produit dans le monde entier en soliste, avec orchestre et ensembles, démontrant les richesses de son instrument dans un répertoire qui s’étend de la Renaissance à notre époque. Passionné de musique contemporaine, il se produit dans de nombreux festivals aux côtés du percussioniste Brian Archinal, de l’altiste Gérard Caussé, de la violiste Marianne Muller, du clarinettiste Michel Portal et œuvre à l’enrichissement du répertoire de l’accordéon en collaborant avec de nombreux compositeurs. Son disque Rameau, hier et aujourd’hui, paru en 2015, met en regard le 18ème siècle et la création contemporaine.
    Vincent Lhermet est professeur au CRR de Boulogne-Billancourt, au Pôle supérieur de Paris-Boulogne-Billancourt (PSPBB) et à l’École supérieure de musique et de danse de Lille (ESMD).

    MARIANNE MULLER, BASSE DE VIOLE

    Après un cursus complet dans la classe d’instruments anciens de la Schola Cantorum de Paris, c’est la viole de gambe que Marianne Muller choisit pour continuer son chemin de musicienne. Elle se forme auprès de Wieland Kuijken (diplôme de soliste du Conservatoire Royal de La Haye).
    Actrice et témoin du renouveau baroque, elle mène dès lors une carrière de concertiste qui la conduit dans le monde entier, tant par ses qualités de soliste que de chambriste. On a pu l’entendre dans des ensembles tels que Les Arts Florissants, La Chapelle Royale, Amalia, Hespèrion XXI, Les Eléments, Les Nièces de Rameau, Willima Byrd, Akadêmia, Les Inventions…
    En 2005, elle crée l’ensemble Spirale et donne ainsi un nom au groupe de musiciens avec lesquels elle se consacre depuis longtemps déjà au répertoire soliste de la basse de viole. La musique de consort de violes est aussi une part importante de son travail qu’elle pratique de manière régulière au sein de l’ensemble Les Fantaisistes.
    Son goût particulier pour le théâtre l’a souvent menée sur scène. Elle a tout particulièrement participé à l’ensemble Docteur Lully et Mister Haydn qu’avait fondé la comédienne Catherine Thérouenne.
    De plus, Marianne Muller joue régulièrement en compagnie de Françoise Lengellé, Chiara Banchini, l’ensemble Amarillis, Gilles Harlé, Alice Piérot… www.mariannemuller.fr

  • Ensemble Sacqueboutae

  • ENSEMBLE SACQUEBOUTAE
    Site internet:
    ici
    Facebook: ici
    Vidéo : ici

    Andrea CALCAGNO, Hugo LIQUIERE, Julien MIRO, Vincent SANTAGIULIANA : sacqueboutes
    Rémi BARBERON : sacqueboute basse
    Guillaume SÉRÉ : percussions

    Fruit d’une rencontre de 6 musiciens lors de leurs études au CNSMD de Lyon, Sacqueboutae propose des programmes variés, allant de la danse profane à la musique sacrée. L’ensemble peut être complété par des cornets à bouquin, trompettes naturelles, voix et basse continue, suivant le programme interprété. (BRADE, HOLBORN, SCHUTZ, SHEIDT, ORTIZ, HAENDEL, ROSENMULLER, SCHMELZER…) Soutenu dès sa création en 2013 par les Sacqueboutiers de Toulouse, Sacqueboutae est Lauréat du 2e Prix au Concours International des Sacqueboutiers de Toulouse 2016.

     

  • Trio Surel, Segal & Gubitsch

  • TRIO SUREL, SEGAL & GUBISTCH
    Site internet:
    ici
    Facebook: TOMAS GUBITSCHVINCENT SEGAL
    Vidéo : ici

    SEBASTIEN SUREL, violon
    VINCENT SEGAL, violoncelle
    TOMAS GUBITSCH, guitare amplifiée

    C’est en 2014 que voit le jour un nouveau trio parfaitement inclassable, « Surel, Segal & Gubitsch ». Trois personnalités et trois voix – aussi singulières que peuvent l’être celle du violon de Sébastien, celle du violoncelle de Vincent et de la guitare éclectique de Tomás – réunies autant par leurs multiples territoires musicaux communs que par leurs différences et spécificités. Leur répertoire, essentiellement leurs propres compositions, laisse également une place à des versions de pièces, entre autres, de Thelonious Monk, d’Hermeto Pascoal ou de Charlie Chaplin. Sur scène, Sébastien, Vincent et Tomás naviguent entre partitions et improvisations et se baladent entre plusieurs continents musicaux en (nous) plongeant dans la subtilité et l’intensité de leur langue commune, le son. Bref, ils jouent ensemble. Il suffit de les écouter pour se convaincre que leur rencontre apparemment improbable était, en réalité, inéluctable.

    SEBASTIEN SUREL

    Artiste curieux et insatiable, musicien à l’engagement passionné et aux multiples facettes, Sébastien Surel s’attache à créer des liens entre les musiques et les cultures, se pose en provocateur de rencontres. Son jeu lumineux et habité, au service d’un large répertoire, est unanimement salué par ses pairs et par la critique. Né en 1975, issu d’une famille de musiciens, il est admis à 15 ans dans les classes de Sylvie Gazeau et Christian Ivaldi au CNSM de Paris où il obtient deux premiers prix. Il se perfectionne ensuite auprès de Shlomo Mintz, Pavel Vernikov, Georgy Sebök et le Quatuor Ysaye. Parallèlement, il étudie l’harmonie, l’orchestration et la composition. Il fait l’enrichissante expérience de l’orchestre symphonique en tant que violon solo de diverses formations puis en tant que titulaire d’un poste à l’orchestre Philharmonique de Radio France de 2000 à 2003, avant de se consacrer entièrement à son activité de concertiste et de chambriste. En 2004, il fonde le trio Talweg. Cette formation qu’il affectionne particulièrement marque un tournant important de sa vie musicale. Soutenus par Martha Argerich, ils sont invités dans de nombreux festivals en Europe et en Asie. Leur 1er disque consacré à Tchaïkovski et Chostakovitch a reçu un diapason d’or. Une intégrale des trios de Johannes Brahms est parue en mai 2014 chez Pavane records. De nombreux projets jalonnent le parcours de Sébastien Surel, de la saison musicale Parisienne « La Chambre d’ Amis » dont il est le co-fondateur et directeur artistique, à ses collaborations avec des artistes tels que Roland Pidoux, Henri Demarquette, Abdel Rahman El Bacha, Michel Moraguès, les musiciens du trio Wanderer ou Paul Radais et Aurélien Sabouret en trio à cordes dont le dernier disque des transcriptions des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach vient de paraître. Son répertoire s’étend du vaste domaine de la musique de chambre à la musique concertante, jouant l’intégrale des concertos de Mozart, les concertos de Mendelssohn, Tchaïkovski, Beethoven, Sibelius, Barber et le Poème de Chausson. Sébastien Surel est invité sur les scènes du monde entier dont le Barbican Center (Londres), le Théâtre des Champs Élysées, le Théâtre de la Ville et le Théâtre du Chatelet (Paris), le Concertgebow (Amsterdam), la Santa Cecilia (Rome), le Palais des beaux-arts de Bruxelles, l’opéra de Dresde, le Kioi hall et le Metropolitan Art Center (Tokyo) ou lors des festivals de jazz de Montreux, Vienne, Montréal, Marciac et Nice. Violoniste caméléon, il s’engage avec autant de sensibilité aux côtés de musiciens issus de différents univers, en tant qu’artiste invité ou fondateur de nouveaux ensembles, tels que Juanjo Mosalini, Tomás Gubitch, Jean-Philippe Viret, Vincent Segal ou Richard Galliano avec qui il a déjà donné plus de 500 concerts à travers le monde. Sébastien Surel attache aussi une grande importance à l’enseignement du violon et de la musique de chambre. Il est titulaire du C.A de violon depuis 2011. Il joue un violon de Giuseppe Guadagnini de 1788.

    VINCENT SEGAL

    Résultat de recherche d'images pour "vincent segal"Né en 1967 à Reims en Champagne, Vincent commence la musique à six ans dans une classe aménagée « spéciale musique ».
    Jusqu’au bac, il est partagé entre l’école et le conservatoire de région, puis le Conservatoire National Supérieur de Lyon. Il y obtient un premier prix à l’unanimité avec félicitations du jury. En 1986, il part un an pour le Canada à la Banff Fine Art School grâce à une bourse d’étude. De passage aux Etats-Unis il s’ouvre à divers courants musicaux tels que le hip-hop, le reggae, l’afro-beat, ou encore la musique industrielle. Il y fait la rencontre de Eric Bobo (Cypress Hill, Beasty Boys), Harley White (Blackalicious) et F. Black Davis (Sunkist), avec qui il forme le groupe « Papa’s Culture ». Après une tournée américaine avec Chuck Brown et les P-Funk All Stars, puis un bref passage à l’Opéra de Lyon, il s’installe à Paris. Son travail s’oriente vers la musique contemporaine (IRCAM, Villa Medicis, Olympic Gramofon) et les musiques extra-européennes (Cesaria Evora, Nana Vasconcelos, Carlinhos Brown, Mama Ohandja, Tama…), mais aussi le jazz (Glenn Ferris, Urban Mood…) et le hip-hop (Puppa Leslie, Mad Professor, DJ Mehdi, Blackalicious), ou encore le rock et la chanson (M, Ben Harper, Vic Moan, Franck Monnet, Alain Bashung, Thomas Fersen, Vanessa Paradis, Steve Naïve, Marianne Faithfull, Sting…) et la musique de film (Alexandre Desplat). En 1999 il forme le duo Bumcello avec Cyril Atef, avec lequel il a enregistré 6 albums. En 2006 Bumcello obtient une Victoire de la musique dans la catégorie Dance / Electro. En 2009 il enregistre avec le joueur de kora Ballaké Sissoko l’album duo « Chamber music », Victoire du Jazz en 2010, élu par le Monde,la NPR, le Guardian et le Wall Street Journal dans les 10 albums de l’année.

     

    TOMAS GUBITSCH

    Tomás GubitschTomás Gubitsch est né en 1957 à Buenos Aires. À 17 ans, il est un virtuose de la guitare et devient une « rock star » en Argentine où les concerts du groupe Invisible – avec Luis-Alberto Spinetta – rassemblaient plus de 12 000 spectateurs. Parallèlement, il intègre des groupes de tango contemporain avec Rodolfo Mederos. Tomás n’a que 19 ans lorsque Ástor Piazzolla lui demande de faire partie de son groupe pour sa tournée européenne en 1977, en pleine période totalitaire. Circonstances historiques qui conduisent Gubitsch, à l’issue de cette tournée, à décider de s’installer à Paris, où il étudie et joue avec Gustavo Beytelmann, avec qui – en compagnie, entre autres, de Juan-José Mosalini au bandonéon – il enregistre le disque « Tango Rojo ». En 1980, Tomás commence a se produire et enregistrer sous son propre nom. Ses disques, notamment ceux réalisés avec le duo Gubitsch-Caló, puis avec le Tomás Gubitsch Trio, ont été régulièrement récompensés par les plus hautes distinctions de la presse spécialisée. Il a participé, au sein de ces formations, à de nombreuses tournées, festivals internationaux et concerts durant plus de quinze années.Outre cette longue collaboration avec Osvaldo Caló et Jean-Paul Celea, il enregistre et/ou compose pour plus d’une cinquantaine d’albums avec, entre autres :
    Stéphane GrapelliMichel PortalSteve LacyGlenn FerrisJean-François Jenny-Clark, etc., en ce qui concerne le jazz européen,
    Pierre AkéndénguéMino CinéluNana Vasconcelos et David Dorantes, pour ce qui est des « musiques du monde »,
    Luc FerrariJean Schwarz et Michel Musseau, pour ce qui touche à la musique contemporaine… Ses activités d’arrangeur et de compositeur l’ont fait côtoyer les solistes de l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre de Rouen, L’Orchestre National de Sofia, New Japan Philarmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Liège, Chamber Orchestra Musica Vitae (Suède), etc. Son Concerto pour Trio et Orchestre – commande de l’État – a été le sujet principal de Diálogos, film réalisé par Frank Cassenti illustrant le parcours de Tomás Gubitsch et diffusé sur France 3. Sans délaisser la création strictement musicale, il s’intéresse également aux expressions trans-disciplinaires, et commence à composer pour le théâtre, la danse et le cinéma. Tomás décide alors de cesser son activité de guitariste pour se dédier entièrement à la composition et à la direction d’orchestre. Expérience quelque peu hors normes, SANS CESSE – « un opéra-ballet improbable… » comme Gubitsch s’amuse à le décrire – a été créé avec une cinquantaine de chômeurs et RMIstes dans les rôles principaux… Conçu en collaboration avec le chorégraphe Didier Silhol, le spectacle a réuni plus de 100 personnes sur scène (avec, entre autres, l’Ensemble – Orchestre de Basse-Normandie sous la direction de Dominique Debart, le Quatuor Cenoman et Sax 4, des solistes venus de l’univers du jazz et du rock, un ensemble de cuivres de l’ENM du Mans…).
    Le CD Sans cesse (suite… – issu de l’événement cité précédemment – ainsi que Songs of innocence ont obtenu les CHOCS de Jazzman et du Monde de la Musique, et les ffff deTélérama. Parmi ses compositions, citons le « Concerto pour 4 Contrebasses et Ensemble » (Commande de l’État créé a Caen l’année dernière, « Distances » (pour sax soprano et orchestre) crée en octobre 2001 et une série de pièces de musique de chambre incluant le saxophone – « Igen », « Monodrame, triptyque en 5 mouvements. Et plus si affinités », etc. – (commandes du CNR de Nancy), « Au lieux dit, la mi-temps » – une pièce dont le principe d’écriture est que la composition musicale et dansée structurent simultanément la chorégraphie – conçu avec Didier Silhol et créée à La Biennale de la Danse de Val de Marne, et le « Cacerolazo Concerto », pour bandonéon, guitare et quintette à cordes (création mondial au Rheinisches Musikfest), « Preludio para la siesta de un fauno (revisited) » —création 2009 à « Villa Ocampo », Buenos Aires—, « Ecos de la ciudad herida » (double concerto pour guitare électrique, bandonéon et orchestre) —création 2010 à Liège, Belgique—, « In a tango state of mind » (concerto pour accordéon et orchestre à cordes-) —création 2011 à Växjö, Suède—, « Rumeurs », pour cent instruments (commande du CRR de Strasbourg), etc. Finalement, il a repris la guitare… à moins que ce ne soit la guitare qui l’ait repris… Tomás enregistre avec Osvaldo Caló, Juanjo Mosalini, Sébastien Couranjou et Éric Chalan le CD + DVD « 5 » (Le Chant du Monde • Harmonia Mundi). 2012 : sortie de son nouvel album, « Ítaca », dont il joue toujours les compositions sur scène avec son Trio – Éric Chalan (contrebasse), Juanjo Mosalini (bandonéon) et lui-même (à la guitare éclectique) – et création de son nouveau spectacle en sextuor « Le tango d’Ulysse » (créé en 2012 au Théâtre de la Ville). En 2014, il revient au Théâtre de la Ville pour présenter le volet central de son tryptique odysséen : « Todos los sueños, el sueño », partageant la scène avec son sextuor : à ses partenaires habituels, Juanjo Mosalini et Eric Chalan viennent se joindre trois solistes de l’univers « classique » (mais pas que…), Sébastien Surel (violon), Marc Desmons (alto) et Lionel Allemand(violoncelle).

     

  • TRIO TALWEG

  • TRIO TALWEG
    Site internet:
    ici
    Facebook: ici
    Vidéo : ici

    SEBASTIEN SUREL, violon
    ERIC MARIA COUTURIER, violoncelle
    ROMAIN DESCHARMES, piano

    La puissance émotionnelle et l’éclectisme singulier du trio formé par Sébastien Surel, Éric-Maria Couturier et Romain Descharmes fait des étincelles. L’élan de leur phrasé à la sonorité ample et généreuse, un souffle rythmique hors du commun et une grande complicité les ont amenés à se produire chaque saison dans de nombreux festivals en France, en Belgique, en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Espagne, au Luxembourg et au Japon. Ils sont aussi les invités réguliers de diverses émissions de radios et télévisions pour des concerts et interviews retransmis en Europe. Héritiers de la tradition classique et romantique, ces musiciens aventuriers partagent une insatiable curiosité, un goût de la mise en résonance de leurs sensibilités complémentaires. C’est ainsi qu’au delà de leur répertoire qui comporte l’essentiel de la musique de chambre pour trio avec piano, des compositeurs de musique contemporaine, des artistes venant du jazz, du tango ou du rock leurs confient des créations. En 2008, un Diapason d’Or récompense le premier enregistrement du trio Talweg publié par le label Triton consacré à Tchaïkovski et Chostakovitch. En 2014, une intégrale des trios de Johannes Brahms publiée par le label Pavane Records reçoit un chaleureux accueil et fait l’objet de nombreuses invitations. Le trio Talweg s’attache par ailleurs à faire découvrir des chefs d’œuvres inédits, notamment lors de projets soutenus par la Bibliothèque Royale de Belgique et la Fondation Bru Zane de Venise. Lors de leur résidence à la Maison de la Musique de Nanterre en 2015-2017, ils ont transmis leur ardeur à partager, à faire tomber les murs entre les cultures et les styles, à construire avec leur public des liens de complicité et d’amitié. De nombreux acteurs de la vie musicale ainsi que le public et la presse ont salué avec enthousiasme cette aventure musicale et humaine. En 2017/2018 le festival « Résonances » du Havre les accueille pour une carte blanche tout au long de la saison musicale. Les Talweg y joueront leur répertoire de cœur, du trio au sextuor.

    Tal(vallée) -­ Weg (chemin) : le terme de topographie d’origine allemande Talweg -­ littéralement « chemin de la vallée » -­ désigne la ligne de confluence, le rassemblement des courants venus des sommets et s’écoulant vers la vallée. 

    SEBASTIEN SUREL

    Artiste curieux et insatiable, musicien à l’engagement passionné et aux multiples facettes, Sébastien Surel s’attache à créer des liens entre les musiques et les cultures, se pose en provocateur de rencontres. Son jeu lumineux et habité, au service d’un large répertoire, est unanimement salué par ses pairs et par la critique. Né en 1975, issu d’une famille de musiciens, il est admis à 15 ans dans les classes de Sylvie Gazeau et Christian Ivaldi au CNSM de Paris où il obtient deux premiers prix. Il se perfectionne ensuite auprès de Shlomo Mintz, Pavel Vernikov, Georgy Sebök et le Quatuor Ysaye. Parallèlement, il étudie l’harmonie, l’orchestration et la composition. Il fait l’enrichissante expérience de l’orchestre symphonique en tant que violon solo de diverses formations puis en tant que titulaire d’un poste à l’orchestre Philharmonique de Radio France de 2000 à 2003, avant de se consacrer entièrement à son activité de concertiste et de chambriste. En 2004, il fonde le trio Talweg. Cette formation qu’il affectionne particulièrement marque un tournant important de sa vie musicale. Soutenus par Martha Argerich, ils sont invités dans de nombreux festivals en Europe et en Asie. Leur 1er disque consacré à Tchaïkovski et Chostakovitch a reçu un diapason d’or. Une intégrale des trios de Johannes Brahms est parue en mai 2014 chez Pavane records. De nombreux projets jalonnent le parcours de Sébastien Surel, de la saison musicale Parisienne « La Chambre d’ Amis » dont il est le co-fondateur et directeur artistique, à ses collaborations avec des artistes tels que Roland Pidoux, Henri Demarquette, Abdel Rahman El Bacha, Michel Moraguès, les musiciens du trio Wanderer ou Paul Radais et Aurélien Sabouret en trio à cordes dont le dernier disque des transcriptions des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach vient de paraître. Son répertoire s’étend du vaste domaine de la musique de chambre à la musique concertante, jouant l’intégrale des concertos de Mozart, les concertos de Mendelssohn, Tchaïkovski, Beethoven, Sibelius, Barber et le Poème de Chausson. Sébastien Surel est invité sur les scènes du monde entier dont le Barbican Center (Londres), le Théâtre des Champs Élysées, le Théâtre de la Ville et le Théâtre du Chatelet (Paris), le Concertgebow (Amsterdam), la Santa Cecilia (Rome), le Palais des beaux-arts de Bruxelles, l’opéra de Dresde, le Kioi hall et le Metropolitan Art Center (Tokyo) ou lors des festivals de jazz de Montreux, Vienne, Montréal, Marciac et Nice. Violoniste caméléon, il s’engage avec autant de sensibilité aux côtés de musiciens issus de différents univers, en tant qu’artiste invité ou fondateur de nouveaux ensembles, tels que Juanjo Mosalini, Tomás Gubitch, Jean-Philippe Viret, Vincent Segal ou Richard Galliano avec qui il a déjà donné plus de 500 concerts à travers le monde. Sébastien Surel attache aussi une grande importance à l’enseignement du violon et de la musique de chambre. Il est titulaire du C.A de violon depuis 2011. Il joue un violon de Giuseppe Guadagnini de 1788.

    ERIC-MARIA COUTURIER

    Résultat de recherche d'images pour "ERIC MARIA COUTURIER"À 18 ans, Éric-Maria Couturier entre au CNSM de Paris premier nommé et obtient un Premier Prix de violoncelle premier nommé dans la classe de Roland Pidoux et Master de musique de chambre chez Christian Ivaldi et Ami Flammer. Il obtient les premiers prix et prix spéciaux aux compétitions de Trapani, second prix de Trieste et troisième prix de Florence, avec le pianiste Laurent Wagschal, ensemble ils enregistrent un disque dédié à la musique française du début XXème siècle. Le répertoire classique lui est familier grâce à son expérience au sein de  l’Orchestre de Paris, puis Soliste à L’Orchestre de Bordeaux.  Eric-Maria Couturier est Soliste à l’Ensemble Intercontemporain depuis 2002. Il connaît la chance de jouer sous la baguette des plus grands chefs de notre époque comme Solti, Sawallisch, Giulini, Mazel ou Boulez. Il apparaît comme soliste dans les concertos pour violoncelle de Haydn, Dvorak, Eotvos, ou Kurtag. Son expérience de musique de chambre s’est approfondie en jouant avec des pianistes tels que Maurizio Pollini, Pierre-Laurent Aimard, Christian Ivaldi, Jean-Claude Pennetier, Shani Diluka. Dans le domaine de l’improvisation, il joue avec le chanteur de Jazz David Linx, la chanteuse Laika Fatien, le contrebassiste Jean-Philippe Viret avec lequel il a enregistré son dernier disque en quartet. Il est également enregistré un disque avec l’octuor « Les Violoncelles Français » pour le label Mirare. Il joue sur un violoncelle de Frank Ravatin et un autre de François Varcin.

     

    ROMAIN DESCHARMES

    Résultat de recherche d'images pour "ROMAIN DESCHARMES"Le pianiste Romain Descharmes est une merveille de classe et de pureté classique. Christian Merlin, Le Figaro 
    On reste admiratif devant une science du piano peu commune, qui associe une musicalité sans faille à une étourdissante dextérité. Emmanuel Andrieu, ConcertoNet

    Musicien reconnu par ses pairs, le pianiste Romain Descharmes se distingue aussi bien en concert avec orchestre qu’en récital ou en musique de chambre. Depuis ses débuts très remarqués avec l’Orchestre de Paris en mai 2012, il s’établit comme une nouvelle valeur du piano français.Parmi ses projets récents, Romain Descharmes a donné des concerts avec l’Orchestre de Paris (P. Järvi et I. Metzmacher),   l’Orchestre National de Lyon (L. Slatkin), l’Orchestre National du Capitole de Toulouse (T. Sokhiev), l’Orchestre National d’Ile-de-France (T.Otaka), l’Orchestre de Bordeaux Aquitaine (F. Gabel), l’Orchestre Symphonique de Québec (E. Mazzola), l’Orchestre de Malmö (M. Soustrot), l’Orchestre Symphonique de Mulhouse (P.Davin)… Il est l’invité de festivals tels que Piano aux Jacobins, La Roque d’Anthéron, les Serres d’Auteuil, les Rencontres Internationales F. Chopin, Vox Musica, Classique au Vert ainsi que les festivals de Chambord, Colmar, Menton, Sully-sur- Loire, de la Vézère, Cordes sur Ciel, Gand, Sceaux, Radio France et Montpellier, Epau… A l’étranger, il donne des récitals à Istanbul et Londres, aux festivals Arties en Inde, Cervantino au Mexique et Bemus en Serbie et est un invité régulier du Palazetto Bru Zane. En juin 2014, il s’est produit à la Philharmonie de Berlin avec l’Orchestre Français des Jeunes dirigé par Dennis Russell Davies dans le cadre du festival Young Euro Classic. Pianiste recherché en tant que chambriste pour son écoute, sa sensibilité et sa large connaissance du répertoire allant de la sonate au grandes formations en passant par le Lied qu’il affectionne particulièrement, il se produit avec des artistes tels que les Quatuor Ebène, Diotima et Danel, Sarah et Déborah Nemtanu, Pierre Fouchenneret, Henri Demarquette, François Salque et Lise Berthaud… Musicien éclectique, Romain Descharmes joue également avec Quai N°5 avec lequel il a enregistré deux albums chez Decca-Universal et s’est produit sur les scènes des grandes salles parisiennes (le Bataclan, la Cigale, l’Européen, le Café de la Danse). Durant la saison 16-17, Romain Descharmes sera en concert, entre autres, avec le Aarhus Symphony Orchestra au Danemark, au Festival de l’Orangerie de Sceaux, à la Courroie, à la Salle Poirel à Nancy, au Vésinet, à l’Opéra de Lille…
    Il est également l’invité de la Belle Saison est dans ce cadre, donnera notamment des concerts aux Bouffes du Nord à Paris, le Méjan, à Béziers, Coulommiers … La discographie de Romain Descharmes comprend des enregistrements de Brahms (Claudio Records), Ravel (Audite), Fauré & Scriabine (Artalinna). Dans le cadre de sa collaboration suivie avec le Palazetto Bru Zane, il enregistre également la Sonate de Dubois, des œuvres d’Hérold, ainsi que le Premier concerto pour piano de Marie Jaëll avec l’Orchestre National de Lille dirigé par Joseph Swensen. A l’occasion de la sortie de ce disque en 2016, Romain Descharmes a été largement félicité par la critique.Sous la direction de Marc Soustrot, il vient d’enregistrer l’intégrale des œuvres pour piano de Saint-Saëns avec le Malmö Symfoni. Ces disques sortiront en 2017 chez Naxos.
    Parallèlement très investi dans la pédagogie et la transmission, il est professeur de piano au CRR de Paris.

    site internet

  • Mentions légales

  • 1. Présentation du site.

    En vertu de l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, il est précisé aux utilisateurs du site http://musiquealaferme.com/ l’identité des différents intervenants dans le cadre de sa réalisation et de son suivi :

    Propriétaire : Musique à la Ferme Production – – 17 bis Boulevard Victor HUGO 13680 Lançon-Provence
    Créateur : Agence OUACOM
    Responsable publication : Estelle Julien – e.julien@musiquealaferme.com
    Le responsable publication est une personne physique ou une personne morale.
    Webmaster : Ouacom – ouacom@gmail.com
    Hébergeur : 1&1 Internet SARL – 7, place de la Gare BP 70109 57201 Sarreguemines Cedex

    2. Conditions générales d’utilisation du site et des services proposés.

    L’utilisation du site http://musiquealaferme.com/ implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site http://musiquealaferme.com/ sont donc invités à les consulter de manière régulière.

    Ce site est normalement accessible à tout moment aux utilisateurs. Une interruption pour raison de maintenance technique peut être toutefois décidée par Musique à la Ferme Production, qui s’efforcera alors de communiquer préalablement aux utilisateurs les dates et heures de l’intervention.

    Le site http://musiquealaferme.com/ est mis à jour régulièrement par Estelle Julien. De la même façon, les mentions légales peuvent être modifiées à tout moment : elles s’imposent néanmoins à l’utilisateur qui est invité à s’y référer le plus souvent possible afin d’en prendre connaissance.

    3. Description des services fournis.

    Le site http://musiquealaferme.com/ a pour objet de fournir une information concernant l’ensemble des activités de la société.

    Musique à la Ferme Production s’efforce de fournir sur le site http://musiquealaferme.com/ des informations aussi précises que possible. Toutefois, il ne pourra être tenue responsable des omissions, des inexactitudes et des carences dans la mise à jour, qu’elles soient de son fait ou du fait des tiers partenaires qui lui fournissent ces informations.

    Tous les informations indiquées sur le site http://musiquealaferme.com/ sont données à titre indicatif, et sont susceptibles d’évoluer. Par ailleurs, les renseignements figurant sur le site http://musiquealaferme.com/ ne sont pas exhaustifs. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne.

    4. Limitations contractuelles sur les données techniques.

    Le site utilise la technologie JavaScript.

    Le site Internet ne pourra être tenu responsable de dommages matériels liés à l’utilisation du site. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour

    5. Propriété intellectuelle et contrefaçons.

    Musique à la Ferme Production est propriétaire des droits de propriété intellectuelle ou détient les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site, notamment les textes, images, graphismes, logo, icônes, sons, logiciels.

    Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de : Musique à la Ferme Production.

    Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque des éléments qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.

    6. Limitations de responsabilité.

    Musique à la Ferme Production ne pourra être tenue responsable des dommages directs et indirects causés au matériel de l’utilisateur, lors de l’accès au site http://musiquealaferme.com/, et résultant soit de l’utilisation d’un matériel ne répondant pas aux spécifications indiquées au point 4, soit de l’apparition d’un bug ou d’une incompatibilité.

    Musique à la Ferme Production ne pourra également être tenue responsable des dommages indirects (tels par exemple qu’une perte de marché ou perte d’une chance) consécutifs à l’utilisation du site http://musiquealaferme.com/.

    Des espaces interactifs (possibilité de poser des questions dans l’espace contact) sont à la disposition des utilisateurs. Musique à la Ferme Production se réserve le droit de supprimer, sans mise en demeure préalable, tout contenu déposé dans cet espace qui contreviendrait à la législation applicable en France, en particulier aux dispositions relatives à la protection des données. Le cas échéant, Musique à la Ferme Production se réserve également la possibilité de mettre en cause la responsabilité civile et/ou pénale de l’utilisateur, notamment en cas de message à caractère raciste, injurieux, diffamant, ou pornographique, quel que soit le support utilisé (texte, photographie…).

    7. Gestion des données personnelles.

    En France, les données personnelles sont notamment protégées par la loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, la loi n° 2004-801 du 6 août 2004, l’article L. 226-13 du Code pénal et la Directive Européenne du 24 octobre 1995.

    A l’occasion de l’utilisation du site http://musiquealaferme.com/, peuvent êtres recueillies : l’URL des liens par l’intermédiaire desquels l’utilisateur a accédé au site http://musiquealaferme.com/, le fournisseur d’accès de l’utilisateur, l’adresse de protocole Internet (IP) de l’utilisateur.

    En tout état de cause Musique à la Ferme Production ne collecte des informations personnelles relatives à l’utilisateur que pour le besoin de certains services proposés par le site http://musiquealaferme.com/. L’utilisateur fournit ces informations en toute connaissance de cause, notamment lorsqu’il procède par lui-même à leur saisie. Il est alors précisé à l’utilisateur du site http://musiquealaferme.com/ l’obligation ou non de fournir ces informations.

    Conformément aux dispositions des articles 38 et suivants de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles le concernant, en effectuant sa demande écrite et signée, accompagnée d’une copie du titre d’identité avec signature du titulaire de la pièce, en précisant l’adresse à laquelle la réponse doit être envoyée.

    Aucune information personnelle de l’utilisateur du site http://musiquealaferme.com/ n’est publiée à l’insu de l’utilisateur, échangée, transférée, cédée ou vendue sur un support quelconque à des tiers. Seule l’hypothèse du rachat de Musique à la Ferme Production et de ses droits permettrait la transmission des dites informations à l’éventuel acquéreur qui serait à son tour tenu de la même obligation de conservation et de modification des données vis à vis de l’utilisateur du site http://musiquealaferme.com/.

    Le site n’est pas déclaré à la CNIL car il ne recueille pas d’informations personnelles. .

    Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.

    8. Liens hypertextes et cookies.

    Le site http://musiquealaferme.com/ contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites, mis en place avec l’autorisation de Musique à la Ferme Production. Cependant, Musique à la Ferme Production n’a pas la possibilité de vérifier le contenu des sites ainsi visités, et n’assumera en conséquence aucune responsabilité de ce fait.

    La navigation sur le site http://musiquealaferme.com/ est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur. Un cookie est un fichier de petite taille, qui ne permet pas l’identification de l’utilisateur, mais qui enregistre des informations relatives à la navigation d’un ordinateur sur un site. Les données ainsi obtenues visent à faciliter la navigation ultérieure sur le site, et ont également vocation à permettre diverses mesures de fréquentation.

    Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services. L’utilisateur peut toutefois configurer son ordinateur de la manière suivante, pour refuser l’installation des cookies :

    Sous Internet Explorer : onglet outil (pictogramme en forme de rouage en haut a droite) / options internet. Cliquez sur Confidentialité et choisissez Bloquer tous les cookies. Validez sur Ok.

    Sous Firefox : en haut de la fenêtre du navigateur, cliquez sur le bouton Firefox, puis aller dans l’onglet Options. Cliquer sur l’onglet Vie privée.
    Paramétrez les Règles de conservation sur : utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique. Enfin décochez-la pour désactiver les cookies.

    Sous Safari : Cliquez en haut à droite du navigateur sur le pictogramme de menu (symbolisé par un rouage). Sélectionnez Paramètres. Cliquez sur Afficher les paramètres avancés. Dans la section « Confidentialité », cliquez sur Paramètres de contenu. Dans la section « Cookies », vous pouvez bloquer les cookies.

    Sous Chrome : Cliquez en haut à droite du navigateur sur le pictogramme de menu (symbolisé par trois lignes horizontales). Sélectionnez Paramètres. Cliquez sur Afficher les paramètres avancés. Dans la section « Confidentialité », cliquez sur préférences. Dans l’onglet « Confidentialité », vous pouvez bloquer les cookies.

    9. Droit applicable et attribution de juridiction.

    Tout litige en relation avec l’utilisation du site http://musiquealaferme.com/ est soumis au droit français. Il est fait attribution exclusive de juridiction aux tribunaux compétents de Paris.

    10. Les principales lois concernées.

    Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, notamment modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

    Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique.

    11. Lexique.

    Utilisateur : Internaute se connectant, utilisant le site susnommé.

    Informations personnelles : « les informations qui permettent, sous quelque forme que ce soit, directement ou non, l’identification des personnes physiques auxquelles elles s’appliquent » (article 4 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978).

  • Lettres des parrains du Festival